Filtres
Type d'information
Secteur
Zone géographique
Période
Tri

La Fédération SOS Hépatite demande l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C (Communiqué)

Imprimer la liste
Share

Dans une lettre ouverte à la ministre de la Santé, la fédération SOS Hépathie réclame l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C :

 » Madame la Ministre,

Depuis deux ans, le prix des nouveaux traitements contre l’hépatite C exigé par les laboratoires a conduit le gouvernement à rationner l’accès aux soins, en violation directe avec nos principes constitutionnels.

Cette intolérable situation a servi d’alerte pour enclencher des travaux concernant le prix des médicaments innovants, la transparence des prix devant les citoyens et la participation des usagers pour une démocratie sanitaire équilibrée. Nous souhaitons vivement que ces travaux aboutissent rapidement à des avancées concrètes.

Aujourd’hui, les malades atteints de l’hépatite C continuent cependant d’être privés de leur droit fondamental d’accès aux soins.

Madame la Ministre,  le 23 janvier à la Journée nationale  de l’innovation en santé vous avez déclaré avoir «  fait le choix de permettre à l’ensemble des malades de bénéficier de ce traitement de rupture ».

Madame la Ministre, le 25 mai lors de la Journée nationale de lutte contre les hépatites virales, vous avez de nouveau annoncé l’accès universel à ces traitements. Vous avez affirmé publiquement avoir saisi la Haute Autorité de Santé sur cette question pour le mois de septembre et déclaré la signature d’un arrêté « dans la foulée ».

Madame la Ministre, nous sommes le 3 octobre  et l’accès universel à ces nouveaux traitements n’est toujours pas à l’agenda de la Haute Autorité de Santé. Les personnes atteintes d’hépatite C vont donc prochainement débuter une troisième année de rationnement et continuer à suivre le rythme de décisions administratives, de demi-mesures, d’arrêtés, de  rapports.

Madame la Ministre, les bénéfices individuels et collectifs de l’accès universel aux traitements contre l’hépatite C ne font aujourd’hui l’objet d’aucune discussion. Les témoignages portés à notre association sont édifiants et montrent que seul un accès universel, ferme et sans condition aux traitements actuels et à venir permettra d’assurer une égalité dans la prise en charge et de lutter contre les discriminations et les disparités des pratiques.

Vous avez été la Ministre annonçant l’accès universel aux traitements révolutionnaires contre l’hépatite C ; vous pouvez encore être la Ministre transformant cette décision en réalité.

Veuillez agréer, Madame la Ministre, l’expression de ma plus haute considération.

Pascal Mélin, Président de SOS hépatites Fédération »

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share